Analyse cornéenne topographique et Aberrométrie

Les topographies cornéennes sont des cartes de la cornée réalisées à l’aide d’un vidéokératographe (kératomètre). Ces cartes sont obtenues par la projection de disques de Placido sur la cornée.

Une caméra vidéo interprète l’image qui est alors transmise à un logiciel chargé de calculer les différents points d’élévation de la cornée et de mettre en évidence son apex (sommet ou point le plus élevé). Certaines machines en calculent jusqu’à 25.000 sur une cornée. L’intérêt est à la fois diagnostique et thérapeutique.

Il existe des cartes de courbure, de puissance, d’élévation et même de pachymétrie (l’Orbscan).

Les couleurs chaudes (jaune, orange, rouge, violet) représentent ce qui est bombé.

Les couleurs froides (bleu ciel jusqu’au vert) représentent ce qui est plat.

Le vert est utilisé pour définir les valeurs moyennes.

La topographie standard est une analyse informatique de la surface cornéenne. Elle permet la réalisation de courbes de niveau de la surface antérieure de la cornée.

Ces analyses sont indiquées dans le dépistage et le suivi de certaines affections de la  cornée (kératocone, astigmatisme) dans la chirurgie réfractive ou dans la contactologie (placement de lentilles de contact).

La clinique de la vision utilise trois appareils distincts et complémentaires :

1.TOPOGRAPHE CORNEEN ATLAS

Le système de topographie cornéenne ATLAS (firme Zeiss) permet une mesure de la courbure antérieure de la cornée.

2.TOPOGRAPHE CORNEEN ORBSCAN IIz

En complémentarité de l’Atlas plus particulièrement pour la réalisation de bilans avant la chirurgie réfractive, la clinique de la vision utilise l’ORBSCAN (firme Bausch & Lomb).

Cet appareil très complet permet de plus l’analyse de la  courbure postérieure de la cornée ainsi qu’une mesure multipoints de la pachymétrie cornéenne (épaisseur) extrêmement précieuse pour évaluer la prédisposition au kératocone.

L’appareil Orbscan permet de plus la réalisation d’une cartographie de la face postérieure de la cornée pour une meilleure détection des kératocones débutants et donc une meilleure sécurité opératoire.

3.ABERROMETRE DE DERNIERE GENERATION ZYWAVE :

La technologie de l’aberromètre Zywave permet une analyse du front d’onde à la recherche d’aberration qu’elles soient de grand ordre ou de petit ordre. Couplé au laser Technolas 217 Z 100 ACE P il permet la reconnaissance irienne pour une identification rapide et sure de l’œil du patient ainsi que la compensation du shift pupillaire et de la cyclotorsion.

La combinaison de ces différentes technologies dans un système unifié appellé « Zyoptix » permet d’atteindre des niveaux de qualité et de sécurité de traitement inégalés.

^ Top