Les Défauts de réfraction

Avant de savoir si votre défaut de réfraction peut être corrigé par une chirurgie au laser ou par implantation d’une lentille intra oculaire, il est important de le comprendre.

La réfraction désigne la façon dont l’image est captée par l’oeil.
Trois facteurs déterminent la réfraction :

1. La courbure de la cornée
2. Le pouvoir du cristallin
3. La longueur de l’oeil.

Lorsque ces trois éléments complémentaires fonctionnent parfaitement, l’image convergera vers la rétine et la vision sera précise.

Si toutefois une ou plusieurs de ces structures s’avèrent déficientes, il en résulte ce qu’on appelle un « défaut de réfraction ».

L’oeil normal

Ce sens merveilleux qu’est la vue s’avère être le résultat du travail commun des diverses parties de l’oeil. En fait, l’oeil fonctionne à la manière d’une caméra. La cornée, partie transparente à l’avant de l’oeil, assure avec l’aide du cristallin, la mise au point de l’image. L’iris, partie colorée de l’oeil, s’agrandit ou se contracte afin de contrôler l’entrée de la lumière. Finalement, la rétine, mince couche recouvrant la paroi interne de l’oeil, joue quant à elle le rôle du film.

Pour avoir une vision claire, l’image doit être mise au point de façon précise sur la rétine. Elle est alors transformée en pulsions électriques qui remontent le nerf optique jusqu’au grand centre de décodage : le cerveau.

L’astigmatisme


L’oeil astigmate n’arrive pas à faire une mise au point précise. Cette anomalie des yeux est souvent le résultat d’une asymétrie de la courbure cornéenne. Si l’on compare un oeil normal à une balle de tennis, l’oeil astigmate aurait l’allure d’un ballon de rugby. Les personnes astigmates voient une image floue autant de près que de loin.

La myopie

L’oeil myope est habituellement plus long que la normale ou présente une courbure trop prononcée de la cornée. Cette déformation empêche alors l’image d’atteindre la rétine puis d’être acheminée au cerveau. Les personnes myopes ne distinguent pas clairement les objets éloignés.

L’hypermétropie

L’oeil hypermétrope est habituellement plus court que la normale ou présente une courbure trop aplatie de la cornée. L’image est donc mise au point derrière la rétine et la vision est alors floue. Les personnes hypermétropes ne peuvent distinguer précisément les objets rapprochés et peuvent aussi avoir de la difficulté à voir clairement de loin.

La presbytie

Ce défaut de réfraction est lié à l’âge.

L’œil normal fonctionne de façon similaire à un appareil photo : la cornée et le cristallin focalisent l’image d’un objet distant sur la rétine, laquelle capture l’image comme le fait le film d’un appareil photo. La cornée est en grande partie responsable de la mise au point de l’image et sa forme ne change pas.

Le cristallin, par contre, est déformé par des muscles qui modifient sa courbure: cette « accommodation » permet de « zoomer » ou « dézoomer » les objets. Cela permet de bien lire de près.

Cet « autofocus » naturel se dégrade avec le temps. C’est pourquoi, avec les années, presque toutes les personnes portant des lunettes ou des verres de contact pour voir de loin ont besoin de verres à double foyer ou de verres progressifs pour lire. Par ailleurs, même les personnes ayant une vision de loin parfaite auront progressivement besoin de lunettes de lecture.

Les défauts de réfraction – Les solutions

Comment corriger ces défauts de réfraction?

1. Les techniques de chirurgie réfractive:

1.1 Les techniques de chirurgie réfractive au LASER EXCIMER : Dans ces techniques, le défaut de réfraction est traité au niveau de la courbure de la cornée. Une sculpture de la cornée est réalisée au micron près par un Laser EXCIMER.

1.2. Les techniques d’implants intraoculaires : Dans ces techniques, le défaut de réfraction est traité au niveau de la puissance du cristallin. Ces implants intraoculaires sont utilisés lorsque la correction de défauts réfractifs par le laser Excimer n’est pas envisageable ou lors d’une opération de cataracte lorsqu’il est nécessaire de remplacer le cristallin (correction réfractive et implants réfractifs)

En savoir plus sur les implants intra oculaires

2.Les verres correcteurs

Les lunettes constituent la solution la plus courante pour régler les défauts de réfraction. Elles peuvent par contre poser certains problèmes :

Restriction de la vision périphérique, vision réduite lors de la formation de buée, situations parfois dramatiques lors de leur perte, danger de leur port dans le cadre de certaines activités (sports, professions), et enfin paramètres individuels d’ordre esthétique.

3. Les lentilles de contact

Les lentilles de contact plus proches de l’oeil offrent une vision plus précise, une plus grande liberté pour les activités sportives et ne changent pas la physionomie du visage.

Cependant, à côté du risque d’infection, elles ne sont pas tolérées par tous et ne peuvent corriger tous les défauts de réfraction.

4. Les techniques naturelles

Au cours des dernières années, différentes techniques non chirurgicales ont été introduites comme la digitopuncture ou l’orthokératologie. Malgré certaines améliorations temporaires, ces méthodes ne procurent pas une correction complète et permanente des problèmes de réfraction.

 

sur les implants intra oculaires

 

^ Top